Les Centres : une perspective intégrative – Lucille Greeff et Dirk Cloete

Les Centres : une perspective intégrative – Lucille Greeff et Dirk Cloete

Il existe différents points de vue à propos des centres et de la façon dont ils se rapportent aux neuf points de l’Ennéagramme. Nous aimerions explorer les centres à travers le prisme de la structure fractale qui est structurellement ancrée dans l’Ennéagramme. Nous avons observé trois façons différentes mais tout aussi valables d’interpréter les centres et de travailler avec.

Le vocabulaire employé pour parler des trois centres diffère selon les auteurs et les écoles. A des fins pratiques, nous allons utiliser dans cet article les libellés : « Centre action », « Centre sentiment » et « Centre pensée » pour faire référence aux trois centres. Sachez que les centres sont également connus sous les appellations suivantes :

• Centre Action : Centre Instinctif, Centre Corps, Centre Tripes

• Centre Sentiment : Centre Emotionnel, Centre Coeur

• Centre Pensée: Centre Mental, Centre Tête

 

Angle de vue 1 : Centre Intrapersonnel

 

Les Centres comme éléments de structure interne

C’est l’approche la plus fréquente des centres. Elle consiste à considérer que les types Ennéagramme 8, 9 et 1 appartiennent au centre action, les types 2, 3 et 4 appartiennent au centre sentiment et les types 5, 6 et 7 appartiennent au centre pensée . La position des types à l’intérieur des centres n’est pas arbitraire, puisque chacun des neuf types a des limitations à résoudre ou des défis à dépasser en lien avec son centre et à la préoccupation émotionnelle associée à celui-ci. Le centre d’action est associé à une problématique émotionnelle de gestion de la colère, le centre sentiment est lié à la gestion de la problématique de honte et le centre pensée est associé à l’anxiété.

Cette approche repose sur un modèle où l’expression de l’énergie du centre est soit :

• Réprimée ou Intériorisée

• Confuse

• Extériorisée ou Projetée

Dans cette perspective, les centres constituent une opportunité pour explorer la façon dont une préoccupation émotionnelle particulière influence nos vies. Cette perspective est un point de vue intrapersonnel.

Elle se réfère à la manière dont la préoccupation de notre centre est présente en nous. Elle opère une relation claire et directe avec la dynamique psychologique du type Ennéagramme d’une personne. Cela peut être visible ou pas pour les personnes qui nous entourent, même si la probabilité que les autres se rendent compte de l’existence de ce processus interne augmente pour les types dont l’énergie du centre est extériorisée

(NDT : les types 8, 2, 7 extériorisent, 9,3,6 sont en conflit, 1,4,5 intériorisent).

Cette perspective est un point de vue statique ou structurel. Le type Ennéagramme qui fera écho à un individu donné déterminera le centre auquel il appartient. En d’autres termes , toutes les personnes chez qui le type Ennéagramme 8 fait echo se situeront dans le centre action et devront travailler à dépasser leur tendance à externaliser ou à projeter la colère. De la même façon, celles qui se reconnaitront dans le type 5 devront travailler sur leur tendance à intérioriser l’anxiété . La structure de l’Ennéagramme détermine la correspondance entre le type et l’expression interne du centre.

Angle de vue 2 : Centre Interpersonnel

Les Centres comme des moyens de relation

La deuxième approche concerne le monde extérieur et la façon dont les autres perçoivent ma place dans ce monde. Il est évident que nous avons tous la capacité à agir, à ressentir et à penser. Ceci étant posé, l’énergie et la nature de mes interactions aux autres pourraient me faire percevoir comme étant plus un « penseur », « un émotionnel » ou « un faiseur ».

Cette expression interpersonnelle du centre n’est pas nécessairement liée au type Ennéagramme . Cela explique, par exemple, pourquoi certaines personnes qui se reconnaissent dans le type 1 de l’Ennéagramme, peuvent s’exprimer comme des « penseurs », alors que d’autres seront plus émotionnels ou plus orientés vers l’action , indépendamment du fait que le type 1 se situe structurellement dans le centre action. L’expression interpersonnelle du centre peut conduire à des erreurs de « typage » de soi-même ou des autres si l’on confond l’expression interpersonnelle avec le vécu subjectif du centre.

Cela résonne avec les commentaires de Ginger Lapid-Bogda sur son blog à ce sujet : ” cela fait longtemps, je crois qu’il a été démontré que ce n’est pas parce que c’est à partir d’un centre donné que le type Ennéagramme d’une personne s’est formé que c’est le centre qu’elle utilise de façon préférentielle. Par exemple, de nombreux 9 ne sont pas du tout en contact avec leur centre action, et se sentent plus émotionnels, ou mentaux. De nombreux 3 ne se sentent pas être « émotionnels » et ne ne se comportent pas comme tel. (http://blog.theenneagraminbusiness.com/2011/10/why-we-need-claudio-naranjo-helen.html)

En terme d’utilisation pour la croissance et le développement personnel, il est utile de remarque que le centre que nous sommes le plus susceptible de montrer aux autres à travers nos interactions est souvent moins bien ou mal utilisé par rapport aux autres centres. Une personne émotionellement très expressive est susceptible de prendre des décisions sans tenir compte des faits ou sans procéder à une analyse objective de la situation. Elle peut ignorer ou aller en dépit des signaux du corporels qui leur signalent que leur plan d’action est potentiellement problématique . De même, une personne très orientée vers l’action peut ne pas accorder suffisamment d’attention à une planification minutieuse ni anticiper l’impact de ses décisions sur les autres et au contraire se précipiter dans la mise en œuvre de décisions impulsives. Un individu qui est fortement orienté pensée peut tomber dans la « paralysie de l’analyse » et ainsi soit peiner à passer à l’action soit interagir avec les autres de manière froide et sans émotion.

Comme l’expression interpersonnelle du centre dirige nos comportements, les autres sont en mesure de nous donner des informations précieuses quant à la façon dont ils nous perçoivent . Cette approche des centres n’est pas directement corrélée aux intentions inconscientes et à la psychodynamique du type (bien que ces schémas influencent également le comportement), mais plutôt à la façon dont nous nous comportons dans le monde.

Angle de vue 3 : Centre de transformation

Les centres comme un type d’intelligence

Cette approche est très brillamment décrite par Roxanne Howe-Murphy (2013) comme une pratique de la présence qui nous permet d’ accéder à chacun de ces centres en tant que centre d’intelligence

L’expression d’un centre devient intelligente quand nous sommes en mesure d’être présent à lui : le corps ancré, le cœur ouvert, et l’esprit clair. Howe-Murphy, qui constate qu’il y a beaucoup d’idées reçues sur ce que cela signifie d’être présent précise qu’ici il n’est pas nécessairement question d’un état agréable ​​éphémère, ni une sorte de déconnection ou encore de transe.

Chacun des centres nous offre un point de contact qui nous permet d’être présents à travers nos sensations. Cela nécessite un approfondissement de notre relation avec nos trois centres d’intelligence. Cet approfondissement peut être considéré comme analogue au niveaux de développement qui existent au sein de chaque type Ennéagramme. En devenant présents à l’intelligence d’un centre, nous grandissons et exprimons une version plus évoluée de nous-mêmes. Au niveau le plus évolué, les centres ne sont plus des centres d’expression de l’action, de l’émotion ou de la pensé, mais ils sont transformés en trio corps-coeur-tête centré sur l’intelligence.

Howe -Murphy décrit l’intelligence apportée par chaque centre comme suit :

• Centre Corps: ancré à la terre et vivant

• Centre Cœur : réceptif , dans l’accueil et authentique

• Centre Tête: calme, ouvert et confiant

L’accès à l’intelligence de chaque centre se fait tout d’abord par le recours à des pratiques qui permettent à un individu de percevoir l’influence, dans différentes situations, de chacun des trois centres sur sa manière d’appréhender le monde qui l’entoure. À un niveau plus avancé, la transformation ou la guérison de scénarii inconscients profondément enracinés peuvent être nécessaires.

Une des pratiques qui est particulièrement utile consiste à se focaliser sur que peut apporter le fait d’équilibrer les centres. Par exemple, un individu dont le centre sentiment est prédominent au niveau interpersonnel pourra travailler au développement de son intelligence corporelle et mentale afin de transformer l’expression du centre sentiment. Ces intelligences s’étayent aussi les unes sur les autres : la présence au corps ouvre la porte à la présence du cœur qui ouvre la porte à la présence d’esprit .

Conclusion

Les centres, comme chacun des autres schémas fractals contenus dans l’Ennéagramme, offrent de multiples points d’observation conduisant aussi à de multiples interprétations d’un même concept central. La façon dont nous avons travaillé avec les centres au sein de la Communauté Ennéagramme au sens large a créé de la confusion. Aujourd’hui, les libellés et les limites artificielles que nous avons utilisés pour désigner chacun des trois angles de vue décrits dans cet article ont été flous et peu clairs, ce qui a créé l’impression d’opposer les points de vue plutôt que d’offrir des interprétations complémentaires à propos des centres.

Cet article a pour objectif de mettre en lumière de façon précise les limites et les angles de vue proposés, afin de nous permettre d’avoir, à l’avenir, des échanges plus constructifs et une mise en œuvre plus pertinente de l’application du concept clé des centres.

 

Lucille est praticienne en développement organisationnel (D.O), avec un intérêt particulier pour l’évaluation, la gestion du changement, la complexité organisationnelle, et le développement organisationnel orienté problème. Elle est co-développeur du questionnaire d’Ennéagramme Intégratif et co-fondateur de « Integrative Enneagram Solutions ». Elle vit dans la ville de Simon, en Afrique du Sud.

Dirk Cloete est co-fondateur de « Integrative Enneagram Solutions ». Il propose une synthèse des écoles d’Ennéagramme avec la philosophie mystique de l’astrologie, de l’Advaita, de l’Hermétique, de la Kabbale, qu’il intègre dans une technologie novatrice afin d’offrir des outils professionnels de coaching d’affaires favorisant le développement individuel et collectif par l’élévation des niveaux de conscience.

Pour plus d’informations visitez http: // www.integrative.co.za ou contactez-nous via info@integrative.co.za.

Translated by:

Nikko_website_photo-retouchee-300x200Nicolas Depetris, Coach, Psychotherapist and Hypnotherapist, is the co-founder of the Approche PEARL, a training program providing deep integration of the enneagram with other psychological approaches (Freudian and Jungian Psychoanalysis, NLP, Hypnosis,Transactional Analysis, Gestalt Therapy,)www.approchepearl.com

Sorry, comments are closed for this post.

Skip to toolbar