Les clés pour changer – 5 – Tom Condon

Les clés pour changer – 5 – Tom Condon

Des raisons variées conduisent les Cinq à changer, elles trouvent leur origine dans la peur et les pertes potentielles de leurs proches, de temps et d’opportunités. Un Cinq expliquait comment il en était venu à se faire aider : « Je crains de me cloîtrer au point de ne vivre que la moitié de ma vie. » Un autre ajoutait : « J’appréhende de perdre mon temps et ma vie, ça va si vite, je redoute de ne pas avoir l’opportunité de faire ce que j’aime. » Un autre surenchérissait : « J’ai besoin de découvrir des moyens d’entrer dans la vie plutôt que de l’observer derrière une vitre. Je sens que c’est important d’opérer ce changement. Mais je ne veux pas perdre mes qualités d’observateur perspicace et hyper averti. Il n’en reste pas moins qu’il y a une barrière que je veux franchir, pas en augmentant mon savoir mais en vivant et en faisant des expériences. »

Les Cinq ont besoin d’être guidés pour abattre les cloisons qui séparent leur tête de leurs émotions et de leur corps ainsi que les différentes parties de leur vie, pour apprendre à reconnaître et à apprécier leurs émotions et à s’occuper de ce qu’ils veulent pour eux.

Admettre que les autres sont émotionnellement importants pour eux est également un des buts qu’ils poursuivent. En misant sur le penchant des Cinq pour les métaphores, un thérapeute peut les convaincre qu’il est profitable d’investir dans les relations et qu’ils gagneront plus en partageant.

Les Cinq peuvent être doués intellectuellement parlant mais il doivent utiliser leur don autrement que pour se cacher. Plus ils se développent et changent, plus ils deviennent généreux, offrant les fruits de leurs recherches et de leur savoir au monde. Ils vont alors chercher ce qu’ils ont appris dans leur isolement érudit et l’introduisent dans le monde. Un thérapeute peut les encourager à entrer dans le monde de façon plus active. Ils doivent apprendre à s’affirmer sans se sentir dépassés ou envahis, plutôt que de laisser les autres les solliciter et de se retirer de façon compulsive après coup.

Apprendre à communiquer leurs besoins, à se battre de façon constructive et à négocier avec le monde sont de bons objectifs pour les Cinq. Exprimer les émotions bloquées également. Certains Cinq ont besoin d’apprendre à supporter l’intensité de leurs émotions et à gérer leur passion aussi bien que leur colère. Un coach peut encourager toute forme d’expression créative et même la tenue d’un journal.

Les thérapeutes qui travaillent avec les Cinq devront prendre en compte la nervosité qu’éveille toute forme de coaching. Il est utile quand les Cinq sont sur la défensive de raconter des histoires mettant en scène d’autres Cinq ayant les mêmes problèmes qu’eux. L’idée étant de ne pas donner l’impression de prodiguer des conseils car ils sont généralement sur leurs gardes parce qu’ils redoutent qu’on veuille les influencer, même quand ils recherchent une meilleure qualité de vie.

Sorry, comments are closed for this post.

Skip to toolbar