Lettre de la Présidente

Munita__Maria_Jose-smallCommunauté

Nos « au-revoir » suite à la Conférence 2013 de l’IEA à Denver me paraissent déjà si lointains. Mais c’était il y a quelques semaines à peine !

Quand je pense à ces jours que nous avons passés à Denver, un sourire se dessine immédiatement sur ​​mon visage. Pourquoi ? Je peux certainement parler de la qualité des présentations, de la beauté de l’endroit et de ses environs, de la gentillesse du personnel de l’hôtel, et de bien d’autres choses. Mais ce qui est resté gravé moi, c’est le sentiment profond d’appartenance à une communauté que j’ai ressenti cette année, et que beaucoup de gens m’ont également mentionnés.

Ce sentiment de communauté n’a cessé de croître au fil des années, et il y a plusieurs raisons à cela. J’en citerai deux qui sont les plus visibles pour le conseil d’administration de l’IEA :

En premier lieu, l’exemple donné par bon nombre des principaux enseignants : le fait que David Daniels et Russ Hudson aient commencé à co-animer des formations a eu pour conséquence d’inciter de nombreuses personnes à s’intéresser aux travaux d’autres enseignants, le plus souvent avec curiosité et respect. Beaucoup de formateurs participent à des sessions organisées par d’autres professeurs, en particulier à l’occasion des conférences mondiales et régionales.

Deuxièmement, le conseil d’administration de l’IEA a fait de très gros efforts pour accroître l’équité et le professionnalisme dans différents domaines, dont le principal est le processus de sélection des propositions d’intervention à la Conférence. Par le passé, la plupart des créneaux de présentation étaient occupés par des présentateurs invités, ce qui faisait qu’il était difficile pour des professionnels nouveaux ou moins connus d’obtenir la possibilité de présenter leur travail. Nous avons modifié le processus et maintenant seuls les fondateurs de l’IEA ont une place garantie ; tous les autres doivent soumettre une proposition. Toutes les propositions sont évaluées en aveugle par deux examinateurs (un autre changement récent) .

Je suis certaine qu’il y a d’autres raisons, et que nous avons tous contribué à arriver là où nous sommes. Il s’agit d’un effort commun, et je vous invite chaleureusement à poursuivre sur cette voie.

Mais même si nous allons dans la bonne direction, plus de professionnels ne signifie pas seulement la croissance de la communauté , mais aussi une plus grande diversité de pensée en ce qui concerne les utilisations et les approches relatives au modèle. Cela peut être une chose merveilleuse, mais je pense que c’est là que nous pourrions continuer à mûrir , en comprenant que nous ne pouvons atteindre cette maturité que par le débat d’idées, et pas en critiquant les gens. Il semble qu’il y ait toujours une tendance à disqualifier les gens quand nous sommes en désaccord avec eux, où quand nous interprétons le désaccord comme étant une attaque.

La chose intéressante est que oui, il existe de nombreux points de désaccord entre nous, mais nous ne le disons pas toujours publiquement. C’est comme si nous ne savions pas avoir de débat d’idées, alors il est grand temps pour nous d’apprendre ! Nous sommes une communauté d’idées. Les communautés sont comme les familles, leur membres ne sont pas toujours d’accord les uns avec les autres , mais il y a un lien commun qui les unit. Les meilleurs familles, et les meilleures communautés, sont celles dont les membres apprennent à être en désaccord tout en faisant preuve de respect et de coopération pour le bien collectif.

Une des choses que l’IEA a fait pour continuer d’œuvrer dans ce sens est d’améliorer Nine Points Magazine (www.ninepointsmagazine.org). Il s’agit d’un véhicule qui nous aide à partager et approfondir notre connaissance de l’Ennéagramme et de renforcer, dans le même temps, le sentiment d’appartenance à la communauté.

Nine Points est en ligne, il n’y a pas de date d’échéance pour publier, vous pouvez le faire à tout moment, et tout le monde peut poster des commentaires ou envoyer des articles répondant à d’autres articles. Puisque l’IEA est un « grand chapiteau » pour l’ensemble de la communauté de l’Ennéagramme, nous avons délibérément gardé une ligne éditoriale aussi large que possible afin de diffuser autant de points de vue que possible. Et avant que vous ne le demandiez , je précise que cela signifie que l’éditeur n’est pas toujours d’accord avec le contenu publié. Nous pensons simplement que cela est nécessaire afin d’avoir un débat d’idées sain.

Notre but n’est pas que nous en arrivions à tous à partager le même avis à propos de la théorie de l’Ennéagramme, mais que les idées que nous utilisons soient plus robustes après qu’elles aient été remises en question et enrichie par le point de vue d’autres personnes.

Je vous invite à écrire ce que vous pensez, à lire ce qui a été publié , à commenter ce avec quoi vous êtes d’accord ou en désaccord et à réagir lorsque vous vous sentez appelés à le faire.

Faisons-le de manière respectueuse et prenons plaisir à le faire !

Chaleureusement,

María José Munita

Présidente du Conseil d’Administration de l’IEA

 

Sorry, comments are closed for this post.

Skip to toolbar